Return news

Washington D.C. Parking Enforcement Uses License Plate Recognition Software

19 Feb 2008

Washington D.C. le 19 février, 2008 – Avis aux automobilistes qui emplissent au maximum les parcomètres et dépassent les temps alloués. Attention, vous qui avez les poches pleines de monnaie, espérant que le préposé au stationnement ne soit pas dans votre secteur. L’oeil vigilant et impassible de la caméra mobile de stationnement est maintenant arrivé.

Le Service des travaux publics du District a mis en application plusieurs systèmes de reconnaissance de plaques d’immatriculation (SRPI) permettant aux agents de stationnement de parcourir rapidement un quartier avec des caméras infrarouges produites par Elsag Amérique du Nord et le logiciel de recherche de plaques d’immatriculation Officer™ Timing Enforcement, de l’entreprise Gtechna. Le District a recours à cette solution de pointe pour repérer les véhicules qui dépassent les délais des parcomètres ainsi que dans les zones de permis.

La Ville utilise déjà de tels outils pour repérer les récidivistes, mais elle veut maintenant se concentrer, en partie, sur les banlieusards qui occupent les places de stationnement réservées aux clients des commerces du centre-ville. « Nous ne voulons pas que les employés y stationnent », a dit la semaine dernière William O. Howland Jr., Directeur du département. « Nous voulons assurer une rotation afin de favoriser les affaires. »

Le District, – où la recherche d’un stationnement sur rue peut être très ardue – dispose d’environ 16 000 parcomètres et d’environ 4 100 pâtés de maisons soumis à des permis de stationnement, explique Karyn LeBlanc, porte-parole pour le Service de transport du Disctict. La plupart des limites de stationnement sont de deux heures, a-t’elle dit. Et ce n’est pas acceptable de remplir les parcomètres à toutes les deux heures.

Les nouveaux systèmes augmenteraient considérablement l’efficacité de l’application de stationnement d’heures supplémentaires, a expliqué William O. Howland Jr. En ce moment, les agents saisissent manuellement les données dans des ordinateurs portatifs. Les senseurs préparés pour les tests ressemblent aux trucs tirés de « Ghost Busters ».

Fonctionnement

Depuis quelques jours, un de ces systèmes, installé sur un véhicule utilitaire, parcourt la ville pour prendre des lectures. Le véhicule est muni de quatre caméras, deux lasers et d’un système de géolocalisation. L’équipement est installé sur une des fourgonnettes ou des véhicules utilitaires qui parcourent les rues et enregistrent les numéros de plaques d’immatriculation ainsi que l’emplacement des véhicules. Une seconde lecture identifie les voitures dépassant les temps alloués dans les zones avec ou sans permis, a expliqué le porte-parole.

Un système pleinement fonctionnel s’intégrant facilement au matériel et logiciel existant

Officer™ est un module de logiciel dynamique développé par Gtechna qui peut facilement être adapté aux systèmes utilisés par les bureaux des véhicules et à pratiquement n’importe quelle base de données. Le logiciel a été mis au point par des experts en matière d’application des lois et a été conçu pour répondre aux besoins spécifiques des projets d’application, de la conception à la mise en application. Une bonne nouvelle pour les équipes de gestion de stationnement, qui tireront avantage d’une telle percée technologique.

 Washington D.C., February 19, 2008 – Beware, all you parking meter feeders and restricted zone overtimers. Take heed, you who are weighed down with quarters or hoping the parking enforcement officer is working in a distant neighborhood. The swift and unblinking eye of the mobile parking camera is here.

The District’s Department of Public Works has issued several ALPR systems that enable parking officers to swing quickly through a neighborhood with infrared cameras produced by Elsag North America and plate hunting software, Officer™ Timing Enforcement (TE) by gtechna. The District uses this high-tech solution to spot vehicles that overstay time limits at parking meters and in restricted permit zones.

The city already uses such tools to check for scofflaws, but now it wants to focus, in part, on commuters who occupy downtown parking places intended for shoppers. «We don’t want employee parking» there, department director William O. Howland Jr. said last week. «We want turnover to help business.»

The District—where a search for street parking can have the intensity of a demolition derby—has about 16,000 parking meters and about 4,100 blocks of residential parking permit zones, according to Karyn LeBlanc, spokeswoman for the D.C.Transportation Department.

Most time limits for meters and permit zones are two hours, she said. And no, it’s not okay to pump in more coins every two hours.

The new systems would dramatically increase the efficiency of overtime parking enforcement, Howland said. Currently, officers manually enter data into hand-held computers.

Sensors being readied for testing look like gizmos from «Ghost Busters.»

How it Works
One array, mounted on a sport-utility vehicle, has been getting double takes around town in recent days. The vehicle bristles with four cameras, two lasers and a global positioning dome.

The equipment is typically mounted on vans or SUVs that cruise along a street recording license numbers and car locations. A later sweep turns up cars overstaying the time restrictions in metered or unmetered zones, officials say.

A Fully Functional System Easily Integrated with Existing Hardware & Databases
Officer™ is a dynamic software module developed by Gtechna and can be easily adapted to systems such as the Department of Motor Vehicles and virtually any database. Software is customized by industry experts in law enforcement and engineered to suit the unique requirements of enforcement projects from conception to implementation, great news for parking enforcement teams that will benefit from this hyper-efficient technological  breakthrough.

Share it